Epilation définitive

<

>

Epilation définitive au laser

Anatomie du poil et principe de l'épilation laser

On distingue deux types de poils, les poils velus ou duvet (fins et très peu pigmentés) et les poils terminaux que l’on rencontre sur tout le corps (plus ou moins épais et pigmentés). C’est à la puberté que la plupart des poils velus se transforment en poils terminaux sous l’effet d’hormones androgènes. Le poil est composé d’une partie interne (bulbe pilaire) sous la peau et d’une partie externe (tige pilaire) qui est la partie visible.

La pigmentation du poil résulte de l’activité de certaines cellules appelées les mélanocytes qui vont sécréter de la mélanine. Ce sont également ces mélanocytes qui sont responsables de notre type de peau (claire ou mate) et de l’existence de nos naevi (grains de beauté).

Chaque poil subit un renouvellement selon un cycle de croissance (phase anagène), de latence (phase catagène) et d’involution (phase télogène). C’est durant la phase anagène que la production de mélanine est la plus importante et que le poil est donc le plus sensible au laser. Sur les membres inférieurs c’est environ 20 % des poils qui se trouvent en même temps en phase anagène ce qui explique que plusieurs passages de laser épilatoire sont nécessaires pour obtenir un bon résultat. En effet 20 % des poils des jambes sont donc détruits après chaque séance de laser.

Epilation laser définitive des jambes au cabinet du Dr Roux à Limoges
Epilation laser définitive des jambes au cabinet du Dr Roux à Limoges

Fonctionnement du laser épilatoire

La longueur d’onde du laser a besoin de rencontrer le pigment noir du poil pour que se fasse la production de chaleur et donc la destruction du poil. C’est pour cette raison que l’épilation ne fonctionne pas sur les poils clairs car la lumière du laser ne peut pas être transformée en chaleur. Aussi, le sujet idéal est de peau claire, non bronzée, avec un poil noir et épais.

Le docteur Cyril Roux dispose d’un laser Alexandrite dans son centre de médecine esthétique à limoges (87). Ce laser émet un faisceau lumineux à la longueur d’onde de 755 nm et est couplé avec un laser Nd-Yag pour les épilations sur peau noire. Ce laser est un des plus efficaces dans l’épilation définitive, il est rapide et la fiabilité du refroidissement constant assure une séance quasi indolore.

Laser Alexandrite pour l'épilation
Laser Alexandrite pour l'épilation
Epilation au laser Alexandrite par le Dr Roux dermatologue
Epilation au laser Alexandrite par le Dr Roux dermatologue

La séance d'épilation laser

Lors de votre consultation préalable, le docteur Roux recherchera des contre-indications au traitement par laser comme des poils blancs, des peaux encore bronzées, des maladies ou des médicaments photo sensibilisants, des épisodes d’herpès à répétition ou encore une grossesse en cours (bien qu’il n’y ait pas de contre-indication théoriquement). Un devis vous sera remis à la fin de cette consultation.

Avant la séance, le patient ne doit pas pratiquer d’épilation à la cire ou à la pince, dans le mois qui précède. Toute décoloration du poil est également à proscrire. Les poils seront rasés minutieusement quelques jours avant la séance pour optimiser l’efficacité du traitement. Le docteur Roux choisira le laser le plus adapté à votre type de peau.

La protection oculaire, par des lunettes adaptées à la longueur d’onde du laser utilisé, est obligatoire pour le patient et pour le lasériste. La séance est considérée comme légèrement douloureuse dans la grande majorité des cas et s’effectue sans anesthésie. Le patient ressent une sensation de chaleur et une rougeur accompagnée d’un petit œdème autour de chaque poil apparaît. Ces rougeurs disparaissent entre 15 minutes et 2 heures. L’élimination des poils se produit entre 2 et 7 jours après la séance.

Il faut prévoir entre 6 et 8 séances  espacées de 1 à 2 mois selon les endroits traités pour obtenir une épilation dite définitive, c’est à dire entre 80 et 95 % de non-repousse. Entre les séances, il est demandé aux patients de n’utiliser aucune méthode éliminant le poil comme la cire ou la pince à épiler. En revanche il est possible de se raser les poils repoussant précocement.

Petits gonflements des follicules pileux après une épilation laser
Petits gonflements des follicules pileux après une épilation laser

Juste après une séance d'épilation laser il se produit généralement un petit gonflement à la base du poil. Cette réaction est parfaitement normale et montre que l'épilation a bien fonctionné. Elle disparaît au bout de 1 à 3 heures.

Suites et contre-indications de l'épilation laser

Les complications  sont rares et les principaux effets secondaires sont dus à une absorption de l’énergie au niveau de la peau entrainant des brûlures superficielles. Ces lésions sont transitoires, régressant en moyenne dans la grande majorité des cas en 5 jours pour les petites croutes, 28 jours pour les hyperpigmentations et jusqu’à 120 jours pour les hypopigmentations. L’autre complication décrite est l’hyperpilosité paradoxale. Il s’agit de l’apparition de poils dans des zones où ils n’existaient pas, après un traitement comprenant un minimum de 3 séances de laser épilatoire. La fréquence de cette complication est faible (de 0,9 à 4 % selon les études) et survient en moyenne 7 mois après le traitement. Ces zones d’hyperpilosité peuvent être traitées par un laser à longueur d’onde plus élevée (Nd-Yag par exemple) et nécessitent souvent plus de séances.

Pour en savoir plus :

Téléchargements