Taches pigmentaires

<

>

Traitement des taches pigmentaires au laser

Le pigment de notre peau, la mélanine, est fabriqué par des cellules appelées des mélanocytes. Ces cellules sont situées tout au long de notre peau et des gaines des poils et des cheveux. Leur nombre, ainsi que la quantité de mélanine qu’elles fabriquent, déterminent la couleur de notre peau (phototype) et de nos cheveux. Leur répartition n’est pas homogène au niveau de notre corps.

 

L’excès de pigmentation peut se disposer de manière très superficielle au niveau de l’épiderme (la couche la plus superficielle de la peau) mais également plus profondément au niveau du derme (situé entre l’épiderme et la couche graisseuse sous-jacente). Ces hyperpigmentations se caractérisent soit par une augmentation du nombre de mélanocytes, soit par une augmentation de la quantité de mélanine produite, soit par une combinaison des deux mécanismes précédemment décrits.

 

Avant l’arrivée des lasers, les lésions pigmentées étaient traitées par cryothérapie (azote), peelings moyens ou dermabrasion plus profonde (mécanique ou chimique). Puis les lasers sont apparus comme les lasers Q-switched, les Nd-Yag et des lumières pulsées dont les résultats rapportés dans de grandes séries sont très satisfaisants.

 

Le but du traitement est de délivrer une quantité importante d’énergie qui va être spécifiquement absorbée par la mélanine. Sous cet afflux d’énergie la mélanine va alors se fragmenter sans altérer les tissus environnants. C’est le système immunitaire du patient qui va prendre en charge ensuite ces débris de pigments, comme il le ferait avec n’importe quel corps étranger de petite taille, et en assurer la destruction.

Traitement des taches pigmentaires sur les mains au laser
Traitement des taches pigmentaires sur les mains au laser

Photo avant et 48 h après une séance de laser pigmentaire pour le traitement des taches sur les mains. L'apparition de petites lésions est tout à fait normal et montre que le traitement à bien fonctionné. Elles disparaîtront sous 8 jours puis les taches vont s'atténuer.

Indications

Les principales indications de ces lasers sont les lentigos actiniques (taches de vieillesse des mains, du visage et du décolleté), les kératoses séborrheiques débutantes, les taches café au lait ou certains naevus comme le naevus spilus.

 

Lors de votre consultation préalable le docteur Roux recherchera des contre-indications au traitement par laser comme une peau encore bronzée, des maladies ou des médicaments photo sensibilisants, des épisodes d’herpès à répétition ou encore une grossesse en cours (bien qu’il n’y ait pas de contre-indication théoriquement). Un devis vous sera remis à la fin de cette consultation.

Effets indésirables

Lors du traitement les impacts lasers sont désagréables mais pas douloureux et ne nécessitent pas, le plus souvent, d’anesthésie locale. Le patient ressent une sensation de chaleur, voire de petite brûlure superficielle, qui est rapidement neutralisée par le système de refroidissement qui accompagne le traitement. Les lésions traitées blanchissent rapidement puis quelques heures après la séance de petites croûtes (croûtelles) apparaissent. Il est important de ne pas accélérer leur chute et d’appliquer un corps gras régulièrement. Les lésions disparaissent en 8 à 10 jours et les taches disparaissent progressivement dans les semaines suivantes.

Suites post traitement

Après le traitement, il est indispensable d’appliquer une crème de protection solaire avec un indice élevé. Malgré la protection solaire correctement appliquée, la récidive pigmentaire de certaines lésions est possible. A distance du traitement, le risque de cicatrice est faible. Des troubles de la pigmentation de la peau ont été décrits à type d’hyperpigmentation surtout chez les sujets de phototypes élevés (bronzés). Des lésions hypopigmentées peuvent également persister.

Pour en savoir plus :

Téléchargements