Dermatologie laser

<

>

Les lasers dermatologiques

En 1917, Albert Einstein reçoit le prix nobel pour ses recherches sur l’effet photoélectrique et l’émission stimulée de photons. Il est le père du laser. Ce mot est constitué par les initiales de Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation (LASER) c’est à dire en français l’amplification de lumière par émission stimulée de rayonnement. Le laser est donc une source de lumière très particulière car cette lumière n’est composée que d’une seule longueur d’onde et elle ne se dirige que dans une seule direction. La tache lumineuse obtenue est alors très petite et très intense.

Il y a un peu plus de cinquante ans que les premiers lasers ont fait leur apparition et durant cette période les lasers se sont diversifiés, miniaturisés et fiabilisés. Nous sommes en effet passés de lasers purement médicaux comme le laser CO2 pour le traitement de certaines tumeurs cutanées, aux lasers esthétiques comme le laser Alexandrite pour les épilations définitives.

Les indications de ces lasers ne cessent de progresser et de nombreux appareils font leur apparition sur le marché. Le dermatologue a ainsi la possibilité de traiter des lésions vasculaires (couperose, angiomes, varicosités etc…), des lésions pigmentaires (taches, tatouages), des lésions dues au vieillissement cutané (relissage fractionnel, remodelage cutané, photorejuvénation), mais également l’épilation, le traitement de l’acné ou des cicatrices. Nul doute que d’autres machines arriveront sur le marché dans les prochaines années avec de nouvelles indications tant dans le domaine médical que dans le domaine esthétique.