Acné

<

>

L’acné et ses traitements

L’acné est une maladie inflammatoire chronique du follicule pilosébacé. Elle se développe autour de la puberté et touche 75% des adolescents entre 11 et 18 ans. La proportion de patients en souffrant et ne consultant pas est élevée. La production excessive de sébum (hyperséborrhée) est la première manifestation de l’acné. Elle se caractérise par une peau brillante et luisante. Apparaissent ensuite les lésions kystiques (points noirs et points blancs) puis les lésions inflammatoires (boutons rouges avec un sommet plus ou moins pustuleux).

 

Même si l’acné juvénile polymorphe, débutant à l’adolescence, est la forme la plus fréquente de l’acné, tous les âges peuvent être atteints par cette maladie. On distingue ainsi l’acné néonatale (20% des nouveaux-nés), l’acné infantile (début après 2 ans et avant la puberté), l’acné pré-pubertaire, l’acné de l’adulte (plus fréquente chez la femme après 25 ans) et l’acné au cours de la grossesse.

Certaines acnés peuvent être induites. En effet, l’utilisation d’huiles essentielles ou de produits cosmétiques contenant des huiles végétales ou des paraffines fluides peuvent provoquer des lésions d’acné plus ou moins importantes. De même certains médicaments (contraceptifs, antidépresseurs, corticoides etc…) peuvent provoquer des poussées d’acné. Il existe des formes graves d’acné comme l’acné conglobata (nodules multiples, volumineux et douloureux) ou comme l’acné fulminans qui associe des lésions dermatologiques très importantes à des signes généraux (fièvre, douleurs articulaire et musculaire).

Les cicatrices d'acné

La complication principale de l’acné réside dans les cicatrices qui sont d’autant plus marquées que l’inflammation a été importante et que l’évolution a été longue. Il est donc important de traiter les acnés dès le début des premiers signes car même pour des acnés superficielles le risque cicatriciel existe.

Le traitement de l'acné

Des recommandations pour la prise en charge thérapeutique de l’acné ont été publiées et proposent un traitement d’attaque puis un traitement d’entretien. Les traitements locaux qui ont fait la preuve de leur efficacité dans le traitement de l’acné sont les antibiotiques locaux (erythromycine, clindamycine), le peroxyde de benzoyle (gel ou crème) et les rétinoïdes locaux (gel ou crème). Parmi les traitements généraux, votre dermatologue pourra vous prescrire des antibiotiques, du zinc ou de l’isotrétinoïne. Cette dernière molécule est la seule pouvant induire une rémission prolongée voire même une guérison. Toutes les autres molécules ne sont que suspensives.

L'importance du contrôle des cosmétiques

Parmi les traitements non médicamenteux, le contrôle des soins cosmétiques est essentiel. Il convient en effet de vérifier les gels nettoyants utilisés ainsi que les différentes crèmes hydratantes utilisées qui ne doivent pas être comédogènes. Il est également important d’expliquer les effets délétères des masques, gommages et risques liés au maquilllage.

Les traitements physiques de l'acné

Il existe également des traitements dits physiques de l’acné que votre dermatologue pourra vous proposer. La microchirurgie de l’acné avec l’extraction des comédons permet d’effectuer un nettoyage de peau. Les lasers, et notamment les IPL (Intense Pulse Light) ont montré une certaine efficacité sur les lésions inflammatoires. Enfin au stade de cicatrices, nous pouvons effectuer des peelings à l’acide trichloracétique (TCA) ou réaliser des dermabrasion et des relissages cutanés grâce au laser CO2 fractionné.

 

Alors n’hésitez pas à demander au docteur Roux les possibilités de traitement pour votre cas précis.