Bandeau cicatrices laser co2

<

>

Cicatrices Laser Co2

La cicatrisation est un phénomène complexe dont tous les mécanismes n’ont pas encore été tous élucidés. Ce processus démarre dans les secondes qui suivent le traumatisme et va se poursuivre pendant plusieurs mois en passant par différentes phases (coagulation, inflammation, prolifération et remodelage). C’est durant cette phase de remodelage que les cicatrices prennent leurs aspects définitifs et vont devenir de plus en plus résistantes aux forces de tension de la peau.

Les types de cicatrices traitées par le laser Co2

Les cicatrices d’acné et de varicelle sont des cicatrices déprimées, à l’inverse des cicatrices hypertrophiques ou chéloïdiennes, c’est-à-dire qu’elles se présentent comme de petites dépressions par rapport à la surface de la peau. Ces cicatrices sont de bonnes indications à un traitement par laser au dioxyde de carbone (Co2) même si les résultats sont très variables d’un patient à l’autre. En effet, l’étendue des lésions, leur profondeur et la qualité de la peau attenante sont des variables très importantes pour le résultat final du laser.

Récommandations et contre-indications pour le traitement

Les contre-indications du laser Co2 sont la prise de certains médicaments comme l’isotrétinoine (Roaccutane®) qui doit être interrompue plusieurs mois avant la séance, l’infection herpétique en cours ou en phase terminale sous risque de voir une extension rapide des lésions virales, l’existence d’un vitiligo et certaines zones en dehors du visage.

 

Les précautions à prendre avant la séance visent à préparer la peau et à limiter les risques liés à la séance de laser Co2. La peau ne doit pas être bronzée sous peine de risque d’hyperpigmentation cicatricielle. Les poussées résiduelles d’acné doivent être traitées avant les séances. Une prévention anti-herpétique par Zelitrex® sera prescrite chez tous les patients à haut risque de poussées virales et enfin le nettoyage correct de la peau est recommandé la veille du traitement.

Déroulement du traitement des cicatrices au laser Co2

Le traitement se déroule au cabinet après une anesthésie locale de contact réalisée par le patient durant les deux heures qui précèdent le rendez-vous. Des coques de protection oculaire vous seront posées. Le docteur Roux effectue un premier passage au niveau des cicatrices de forte puissance permettant d’enlever une partie de l’épiderme (la couche la plus superficielle de la peau) et ainsi diminuer la profondeur de la cicatrice. Les passages suivants sont de moindre intensité et servent à lisser les résultats afin d’avoir un rendu plus homogène.

 

Après le traitement, la peau est abrasée, rouge avec une sensation de cuisson au niveau des zones traitées. La cicatrisation va se faire en une huitaine de jours environ. Durant cette période le risque d’infection et de formation de croûtes est important et doit être évité. Pour se faire, il convient de laver son visage matin et soir et d’appliquer une pommade grasse comme de l’Aquafor® très régulièrement afin de maintenir les zones traitées dans un environnement humide. La rougeur s’atténue progressivement durant les huit premiers jours pour disparaître le plus souvent en moins de trois semaines. La photoprotection doit être maintenue et strictement appliquée pendant les mois qui suivent le traitement laser.

Suites et complications éventuelles après la séance

Les complications sont très souvent modérées et transitoires. La survenue de croûtes est due à une insuffisance de soins. Le moindre doute sur une surinfection bactérienne ou herpétique doit vous faire prendre contact avec le docteur Roux qui, selon les cas, vous verra en consultation ou vous enverra une ordonnance. Dans les 10 jours qui suivent, une poussée d’acné est possible et peut être traitée. A distance, et comme avec tous les lasers, des complications à type de rougeurs ou de troubles pigmentaires sont possibles mais exceptionnelles.

Les résultats

Tous les niveaux de résultats sont possibles allant de la disparition complète à la simple atténuation des cicatrices. Le résultat définitif doit se juger au bout de six mois avant d’envisager une seconde séance en cas de résultats insuffisants. Le docteur Roux pourra alors vous reprogrammer une séance si nécessaire.

Pour en savoir plus :