Dermatologie chirurgicale : surveillance

<

>

Surveillance et suivi en chirurgie dermatologique

Aucune lésion retirée chirurgicalement n’est jetée. Toutes les pièces opératoires sont adressées dans le service d’anatomie pathologique pour un examen afin de confirmer le diagnostic et de préciser si les marges de sécurité latéralement et en profondeur sont bien saines. Dans les cas difficiles, certains prélèvements sont adressés en France dans des centres nationaux de référence pour confirmation diagnostique. Le compte rendu de cette analyse est envoyé directement au docteur Roux et au médecin traitant du patient.

 

Comme nous l’impose  le plan cancer 2014-2019, en cas de confirmation d’une lésion cancéreuse, votre dossier sera systématiquement discuté en réunion de concertation pluridisciplinaires. Ce comité se réunit chaque lundi matin et regroupe des dermatologues, des radiologues, des oncologues et des radiothérapeutes. Son but est de décider de façon collégiale, pour chaque patient, la meilleure prise en charge thérapeutique et le suivi à proposer. Pour rendre ses conclusions ce comité se base sur les recommandations de l’Institut National du Cancer. La synthèse de cette réunion sera adressée au médecin traitant du patient.

surveillance et suivi
surveillance et suivi

Pour chaque type de tumeur cutanée un Programme Personnalisé de Soins (PPS) sera proposé à chaque patient. Ce dernier sera ainsi vu en consultation régulièrement selon un rythme qui sera définit en fonction de la nature de la tumeur retirée. Dans quelques cas, le docteur Roux prescrira des examens complémentaires avant les rendez-vous de consultation. Ce PPS a été mise en place avec l’aide de l’Institut National du Cancer. Ce suivi à plusieurs buts, diagnostiquer une récidive précoce de la tumeur, dépister une seconde lésion à distance, s’assurer de la mise en place des règles de prévention des tumeurs cutanées.

 

Il est très important pour chaque patient d’être très assidu dans son suivi. En effet les récidives sont possibles, surtout lors des premières années, et tout l’enjeu est de pouvoir les dépister au plus tôt afin de les retirer avant qu’elles ne deviennent invasives. Si un patient oublie son rendez-vous, la secrétaire du docteur Roux le contactera par téléphone, et le cas échéant par courrier, afin de lui fixer un autre rendez vous dans les meilleurs délais.

 

L’auto-dépistage fait partie à part entière du suivi de chaque patient. Après avoir été opéré une première fois, il est en effet important qu’un patient qui se découvre une autre lésion en voie de modification (taille, couleur, saignement etc…), devance son rendez-vous de suivi normal prévu 6 mois ou un an plus tard. Il suffit de signaler à la secrétaire, lors de son appel, la motif de la prise de rendez-vous pour qu’elle trouve au patient un créneau de consultation dans les meilleurs délais.