Bandeau relissage laser Co2

<

>

Relissage laser Co2

Nous ne sommes pas tous égaux devant le vieillissement cutané. Il est effectivement très variable d’un individu à l’autre au même âge et dépend de facteurs individuels et de facteurs environnementaux. On distingue ainsi le vieillissement chronologique et le photovieillissement.

 

Le vieillissement chronologique est lié à l’âge, il est programmé génétiquement et s’apprécie sur les zones couvertes (celles non influencées par le photovieillissement). La peau est amincie, déshydratée, sèche et dépigmentée. A la ménopause, du fait de la carence en oestrogènes, la peau subit une accélération de ce processus de vieillissement, c’est le coup de vieux de la ménopause. La peau s’amincit et perd 2% de collagène chaque année.

 

Le photovieillissement est lié au rayonnement solaire (héliodermie). Chaque individu possède un capital soleil qui lui est propre, ainsi les peaux mates vieillissent mieux que les peaux claires. Avec les années, la peau se tache, les orifices folliculaires se dilatent et la peau prend un aspect jaunâtre, plus flasque, moins tonique donnant cet aspect de plissé soleil au niveau des lèvres et des joues notamment. Ce vieillissement apparaît d’autant plus tôt que le patient à la peau claire et qu’il s’est exposé de manière importante aux rayons du soleil. Le tabac accentue beaucoup le vieillissement cutané avec une peau grisâtre et des rides plus profondes.

 

Ce sont surtout les altérations liées au photovieillissement qui peuvent être corrigées par les lasers et en particulier par le laser au dioxyde de carbone (Co2). Ces lasers d’abrasion cutanée permettent de détruire de fines couches de peau, raison pour laquelle ils sont appelés lasers de relissage ou lasers de resurfacing. Après destruction des cellules superficielles de la peau, celle ci est renouvelée à partir des annexes pilaires. La peau est plus lisse, rosée et uniforme. En profondeur, il se produit une production de collagène sous l’effet de la chaleur améliorant la texture et la qualité de la peau.

 

Les suites sont tout de même contraignantes et on réservera l’utilisation des lasers à des peaux assez marquées. Si tel n’était pas le cas, une photoréjuvénation ou un peeling seraient plus adaptés. Les contre-indications du laser Co2 sont le bronzage et l’exposition solaire après la séance, les patients présentant des cicatrices hypertrophiques, les patientes souffrant d’alopécie fibrosante et enfin les patients ayant des exigences irréalistes quant aux résultats à attendre.

La séance de relissage laser Co2

Avant la procédure le patient s’applique un anesthésiant de contact. En général, il est recommandé de s’appliquer de la crème anesthésiante toutes les 15 minutes dans les deux heures qui précèdent votre rendez-vous. En cas d’infections herpétiques fréquentes, un traitement préventif pourra vous être prescrit. Le docteur Roux effectuera un ou plusieurs passages laser en fonction de votre peau et du résultat escompté.

Les suites d’une séance laser de relissage Co2

Après l’intervention, il est nécessaire de réaliser des pansements gras ou d’appliquer un corps gras sur les zones traitées afin de prévenir l’apparition de croutes qu’il est souhaitable d’éviter. Les patients sont revus à 48 heures après par le docteur Roux, puis une semaine après la procédure. Les rougeurs s’atténuent en une semaine et les sensations de chaleur et de cuisson au niveau du visage s’estompent en quelques jours. Des antalgiques contre la douleur vous seront prescrits pour les premiers jours.

 

Les suites sont habituellement simples et la cicatrisation est obtenue en 8 jours en moyenne. Une rougeur peut persister au delà de 15 jours et le camouflage par le maquillage est possible dès le 10e jour. L’éviction sociale est réelle et le patient doit s’organiser pour prendre des congés puisque s’agissant d’un acte esthétique, aucun arrêt de travail ne pourra être réalisé.

 

Les risques comprennent une possible surinfection bactérienne ou virale (herpès), des troubles de la pigmentation (hyperpigmentation ou hypopigmentation). Les cicatrices sont exceptionnelles.

Pour en savoir plus :

Téléchargements