Bandeau verrues

<

>

Les verrues et leur traitement

Les verrues sont dues à une infection virale par un virus appartenant au groupe des HPV (Human Papilloma Virus). Six millions de Français en souffrent. Elles sont souvent multiples et siègent de préférence au niveau des mains et de la plante des pieds. On peut néanmoins en trouver au niveau du visage ou ailleurs sur le corps. La contamination se fait par contact direct avec une peau lésée (ampoule, coupure etc…) ou par contact indirect lorsque le virus est présent sur des surfaces contaminées (salle de sport, piscine, douche collective etc…)

 

L’incubation dure plusieurs mois et la plupart d’entre elles disparaissent spontanément en deux ans en moyenne grâce à notre propre système immunitaire. Parfois elles peuvent persister plusieurs années avec des récidives fréquentes. Afin d’éviter leur propagation il est conseillé de ne pas manipuler vos verrues (risque de dissémination), de se laver les mains après les avoir touchées, de les couvrir avec un vernis incolore avant de se baigner ou encore de porter des sandales dans les douches ou autour des bassins.

Les différents types de verrues

On distingue les verrues communes (vulgaires), les verrues planes et les verrues plantaires. Les verrues communes sont rondes en forme de dôme et rugueuses. Elles siègent préférentiellement au niveau des doigts et des mains. Les verrues planes sont de petites surélévations à sommet plat, elles sont fréquentes au niveau du visage. Enfin au niveau des pieds il existe deux types de verrues : la myrmécie, une lésion bien circonscrite ponctuée de points noirâtres, parfois douloureuse à l'appui, et les verrues en mosaïque (moins fréquentes), localisées au niveau de la plante des pieds et généralement indolores.

 

Certains types de verrues apparaissent sur les muqueuses. Celles qui se forment dans la région anale et génitale sont appelées "condylomes". La contamination se fait essentiellement par voie sexuelle. De ce fait, les condylomes sont considérés comme une infection sexuellement transmissible (IST).

Les traitements des verrues

Plusieurs traitements sont disponibles pour venir à bout de vos verrues. Toutefois aucun d’entre eux n’élimine totalement les virus responsables et les échecs sont de l’ordre de 30% tout traitement confondus et les récidives sont fréquentes. Parmi tous ces traitements, il y a ceux que le patient peut faire lui-même. Il s’agit de médicaments verrucides (produits chimiques qui détruisent le virus par un effet corrosif), de pansements occlusifs (pansements imperméables à l’air et à l‘eau) et les dispositifs de cryothérapie (destruction des verrues par le froid).

 

En cas d’échec votre dermatologue pourra vous proposer un traitement par des préparations magistrales ou de la cryothérapie (destruction par le froid). Cette dernière est la méthode la plus répandue, elle consiste à appliquer de l’azote liquide qui gèle les verrues. Cette technique peut nécessiter plusieurs applications à un mois d’intervalle. C’est un peu douloureux et les suites sont marquées par l’apparition d’une phlyctène (cloque) au point de traitement que l’on peut percer avec une aiguille désinfectée en cas de phénomènes douloureux importants.

 

Si vos verrues résistent à tout ça, alors vous êtes probablement candidat à un traitement par laser CO2. Il s’agit d’effectuer grâce au laser des petits puits au niveau des verrues afin que les préparations verrucides puissent ensuite pénétrer profondément au cœur des verrues et les détruire. Le traitement n’est pas très douloureux mais l’utilisation d’une crème anesthésiante deux heures avant la séance est possible pour diminuer les phénomènes douloureux surtout chez les enfants. Plusieurs séances sont la encore souvent nécessaires.

Pour en savoir plus :