Bandeau ulcère de jambes

<

>

Les ulcères de jambe

Les ulcères de jambe sont un motif fréquent de consultation à l’origine d’une morbidité et d’une altération de la qualité de vie importante. C’est une pathologie qui prédomine chez les sujets de plus de 60 ans. L’ulcère se définit comme une plaie, une véritable perte de substance, qui peut intéresser des plans plus ou moins profonds au niveau de la peau, de la graisse voir même des muscles dans les lésions les plus profondes. Ces ulcères n’ont aucune tendance spontanée à la cicatrisation et ce du fait de la mauvaise circulation (veineuse ou artérielle). Ils nécessitent donc une prise en charge souvent longue et difficile.

Les ulcères d'origine vasculaire

Les ulcères d’origine vasculaire sont considérés comme une complication d’une insuffisance artérielle (ulcère artériel) ou à une séquelle d’une insuffisance veineuse (ulcère veineux). Les origines veineuses (insuffisance veineuse, varices, suite de phlébite etc…) sont de loin les plus fréquentes. Elles représentent 70 à 80 % de toutes les causes d’ulcères et on estime à 10 % de la population le nombre de patients qui aura besoin d’un traitement pour une insuffisance veineuse.

Les facteurs de risques des ulcères de jambe

Plusieurs facteurs de risque ont été identifiés dans les ulcères d’origine veineuse. Parmi eux on retrouve le sexe (1,5 fois plus de femmes atteintes que d’hommes), l’âge avancé, les antécédents de phlébite, le surpoids, les antécédents familiaux d’ulcères, les traumatismes ou fractures au niveau de la jambe, le nombre de grossesses et la station debout prolongée.

Les ulcères d'origine artérielle

Parmi les ulcères d’origine artérielle, les facteurs de risque retrouvés sont le cholestérol, le diabète, l’hypertension artérielle et le tabac. Les principales complications de ces ulcères sont la douleur (qu’il convient de prendre en charge correctement), l’infection et la mortalité liée aux autres complications de l’insuffisance artérielle. Il existe d’autres causes plus rares d’ulcères (tumeurs, infection, certains médicaments, insuffisance rénale etc…) que le dermatologue recherchera en cas de doute.

Les traitements des ulcères de jambe

Le traitement des ulcères est donc long et le patient doit adhérer au programme de soins proposé. Le traitement est avant tout celui de la cause et la lutte contre les facteurs de risque. Ainsi dans un ulcère d’origine veineuse, aucune guérison n’est envisageable sans le port de bas de contention. Le traitement local fait appel au nettoyage de la plaie et à l’utilisation de différents pansements en fonction du stade de cicatrisation de l’ulcère. Au départ il convient d’utiliser des produits favorisants la détersion pour que la plaie soit propre (sans fibrine). Puis on utilise des pansements plus ou moins absorbants en fonction des plaies pour favoriser le bourgeonnement de la plaie. Enfin au dernier stade, on utilise des pansements favorisant la repousse de l’épiderme et ainsi la fermeture complète de l’ulcère. Cette évolution est lente expliquant pourquoi le dermatologue est amené à changer régulièrement le protocole de soins.

CONSULTATION PLAIE ET CICATRISATION

Le docteur Cyril Roux a ouvert une consultation dédiée « plaie et cicatrisation ». Avec son infirmière, qui est inscrite au diplôme universitaire plaie et cicatrisation, ils ont ouvert une consultation réservée aux soins d’ulcères de jambe. Pour y prendre un rendez-vous vous devez être envoyé par votre médecin traitant et bien mentionner à la secrétaire du docteur Roux que le motif de votre consultation est un ulcère de jambe. Le docteur Cyril Roux adpatera vos soins locaux et programmera un suivi toutes les 4,8 ou 12 semaines en fonction de l’étendue et de la gravité de vos ulcères.